Article dans Paris-Normandie du 12 septembre 2016

Article de Sophie BOGATAY dans le Paris-Normandie du 12 septembre 2016 à l’occasion du tirage au sort complémentaire :

Nouveau rendez-vous vendredi 16 septembre pour l’expérimentation de représentation citoyenne, lancée par l’association Parsort (lire notre édition du 18 juin) qui veut promouvoir une démocratie participative innovante.

Si vous aviez raté le début de cette initiative peu ordinaire, sachez qu’il s’agit de créer un conseil de proximité, à l’échelle d’un quartier englobant le Village et les Coquets, soit 4 000 personnes inscrites sur les listes électorales. Et ce, indépendamment de la formule lancée par la municipalité qui a opté pour des cercles de la proximité.

« Ce conseil de proximité à l’essai, souligne Guy Lamoureux, président de Parsort, est une manière de réinventer le rapport entre habitants et institutions représentatives. »

L’association fait le pari que le hasard, donc le tirage au sort, peut aussi fonctionner. Même si c’est compliqué à mettre en route.

« Nous souhaitons un conseil de proximité de 20 personnes. Après un premier tirage au sort de 200 personnes, à partir des listes électorales, nous avons obtenu l’accord de onze volontaires, en juin dernier, et nous voulons compléter le groupe », poursuit ce retraité qui ne lâche pas l’affaire. « Un nouveau tirage au sort complémentaire d’une centaine de personnes sera effectué vendredi. Comme auparavant, nous contacterons ceux que le hasard aura désignés, pour leur demander s’ils acceptent de siéger pendant trois ans dans cette instance qui se veut une force de proposition. »

Seconde partie de la réunion : le noyau existant du conseil de proximité commencera à ébaucher son organisation et l’ordre du jour des sujets à débattre. L’entretien des espaces verts, les points de collecte du verre et les antennes relais sont les premiers thèmes de préoccupation relevés.